FILMS

Le petit maçon illustré
L’impétrant, volume 1

Impétrant : Aveugle en quête d’émotion forte qui attend de prendre place dans le wagon ivre du grandinfinialchimaerart qui tourneboule nos sens.


Le parcours initiatique de Jan, capturé par la caméra d’Alchimaer Art.
Une épreuve artistique, symbolique et humaine,
retracée en épopée cinématographique de 7 épisodes.


Jan 5 – Le tableau vivant

Click here for english version

Jan rêve. Il est obsédé par les symboles qui lui murmurent des paroles oubliées :
– « Comment ? Mais qu’est-ce qu’ils disent ? »
– « Ils disent que ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité… »
– « Silence sur les colonnes ! Vous pourriez le réveiller. »


Jan 4 – L’invitation au voyage

Équinoxe de printemps et déjà compagnon.
Jan voyage guidé par les étoiles.
Partir à la rencontre de soi, des autres, des sept arts libéraux.
Il marche… pas forcément bien droit.


 

Jan 3 – Le Tablier blanc

Jan n’a plus qu’une obsession,
s’appliquer au travail, mériter son salaire, trouver son tablier.


Jan 2 – Trois premiers pas

Jan interprète son Quatuor des dissonances.
Apprendre à marcher dans le plan, ne pas s’écarter du chemin.
Un acte délibéré quoi qu’il en soit !


Jan – Oeuvre au noir

Le coq a salué la naissance de Jan un 21 décembre.
Peut-on dire que la Terre a mis bas ?
Dans tous les cas, quelle épreuve !

Un commentaire

  1. Fred,
    Invoquer Artémis pour enchâsser des rimes
    Et bander l’arc d’un pied pour écrire d’une main
    C’est dire à Jan sans terre l’esprit vise les cimes
    Les Jacobines inspirent les poètes en leur sein

    Art’ tes miss chasseresses
    Tes Diane au Bandeau noir
    Jouent avec allégresse
    La sauterie des Sautoirs

    Elles dansent la jeunesse
    Dressée sans suspensoir
    Les idées qui caressent
    Les desseins des espoirs

    Leurs pensées en vitesse
    Sautent du Coq au boudoir
    Cabinet sans adresse
    De Réflexion d’un soir

    C’est à l’Ordre qu’elles redressent
    Leur Damier Blanc et Noir
    Et parlent avec Sagesse
    De l’Esprit près du Corps

    Elles sont ce qu’elles paraissent
    Un cœur à ses Devoirs
    Une Tenue d’une caresse
    Dans les Règles de l’Art

    Patrick Carré

Donnez nous votre avis... Hâte de vous lire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s